Play Loud / F. Richter / Cie Les Fâcheux / Théâtre

J’ai eu le plaisir d’assister à la première représentation de la pièce de théâtre « Play Loud » de Falk Richter, mise en scène par Benjamin Ferrier et Olivier Douaud, et jouée par la Compagnie les Fâcheux au Théâtre Pixel (Paris XVIII).

Ce spectacle est composé d’une succession de tableaux avec pour thème central l’amour et/ou le manque de celui-ci, et par conséquent la façon dont il est vécu dans notre société moderne, au-delà du niveau du couple.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je vous encourage à aller voir « Play Loud ».

Premièrement, il y a la découverte de ce texte de Falk Richter qui est très dense et très riche, tant sur les multiples déclinaisons du sujet conducteur que sur la palette de jeu qu’il offre. Il nous met face à nos propres contradictions, celles que l’être humain peut ressentir et exprimer dans des situations qui, sur le papier, semblent si simples. Il y a tant de justesse dans les mots de Falk Richter que ce spectacle ne pourra pas vous laisser indifférents, croyez-moi !

Photo Play Loud 2Ensuite, il y a la mise en scène et sa direction d’acteurs.

Ça va vite, ça va très vite, et c’est un choix qui donne beaucoup de sens à l’ensemble car il est à l’image du rythme de la société dans laquelle nous évoluons. Rien à redire, c’est maitrisé de bout en bout.

Les transitions sont bien orchestrées, elles s’opèrent à vue et sont souvent ponctuées par l’utilisation de différents médias, ce qui permet au spectateur de garder toujours le fil du spectacle.

D’ailleurs, j’ai senti une réelle volonté de donner une place particulière au public, et ceci en l’incluant dans ce récit qui le concerne forcément à un endroit, mais sans jamais le forcer. J’ai eu une sensation de confort et de choix quant à ma présence dans cette salle.

La scénographie donne beaucoup d’informations qui ne me sont pas forcément parvenues. Mais je souligne que les scènes où les mots ne sont pas nécessaires sont représentées par des images fortes et percutantes, et esthétiquement très agréables à regarder.

Une autre raison d’aller voir ce spectacle, c’est l’équipe que vous retrouvez sur scène.Photo Play Loud 8

Pendant une bonne heure, les comédiens assurent un rythme effréné, mais ils n’abandonnent pas pour autant la justesse de leur jeu, tout en y ajoutant un sens virtuose de la rupture.

Ils font ressortir avec beaucoup d’aisance l’humour qui doit naitre de ces situations humaines et souvent pathétiques.

 

Enfin, je pense que le timbre de voix de Marine Rouvrais est une raison à part entière d’aller voir ce spectacle, puissante et mature.

Alors, vous allez au théâtre ? Pour assister à « Play Loud », voici toutes les informations pratiques dont vous avez besoin :

Quoi ? « Play Loud » de Falk Richter, mis en scène par Benjamin Ferrier et Olivier Douaud ;

Qui ? Jonathan Imbault, Marine Rouvrais, Alexis Thorez, Olivier Douaud, Benjamin Ferrier, et Laura Peyronnet.

Où ? Au Théâtre Pixel (18, Rue Championnet – 75018 Paris) ;

Quand ? Les vendredis 15 et 22 février 2019 / 1er (complet), 15 et 22 mars 2019.

Pour réserver ? https://www.billetreduc.com/228848/evt.htm

Pour suivre La Compagnie les Fâcheux : https://www.facebook.com/compagnielesfacheux/

Je vous dis à très vite pour d’autres découvertes théâtrales ! Et n’hésitez pas à suivre la page du blog pour ne louper aucun article en suivant ce lien, d’ailleurs, il y a un concours pour le moment dessus pour gagner 2 places pour cette piècehttps://www.facebook.com/Meloditdubonheur/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.