RACLETTE / Santiago Cortegoso / COMPAGNIE DU VELOURS / Théâtre #58

Place aux présentations : RACLETTE est une pièce écrite par Santiago Cortegoso, traduite par Silvia Rodriguez Abal, mise en scène par Marie Moriette, et jouée par Adeline Messiaen, Hervé Terrisse, Camille Moingeon, Louis de Pas en alternance avec Hugo Plassard, et Silvia Rodriguez Abal.

Ce soir-là, deux couples font une soirée raclette. Ce serait, a priori, la seule chose qui les relie. Chacun a à sa table un invité, d’une part, Véronique, d’autre part, le souvenir d’un drame récent.

RACLETTE est une comédie dramatique qui traite de sujets universels, parfois ancestraux, tels que le deuil, l’enfance, l’économie, …  

Bien que l’auteur livre un point de vue apparemment tranché sur ces thématiques, il ne tombe pas dans l’injonction de sa pensée. Au contraire, j’ai trouvé qu’il invitait à la réflexion personnelle grâce à un procédé où chacun des protagonistes se fait la voix d’une position avec pour référence commune : « Ça n’a pas de sens ».

Si l’on admet ce postulat, j’ai alors supposé que l’auteur nous soufflait subtilement, car on ne le répète jamais assez, trois conséquences de cette phrase :

  • Malgré des similitudes qui peuvent être présentes au sein des parcours des uns et des autres, rien ne sert de se comparer car il y aura toujours au moins un détail qui changera tout ;
  • La vie des gens est secrète tant qu’on n’est pas dans leur tête (donc elle est secrète). L’indulgence est de mise, à quelques exceptions près sans doute ;
  • Il est bien d’être capable de se mettre en retrait dans certaines situations, et pour autant, cela ne signifie pas que l’on cesse d’exister.

Peut-être vais-je un peu loin, ou peut-être pas, mais tout ça pour dire que j’ai beaucoup aimé le texte de Santiago Cortegoso, traduit par Silvia Rodriguez Abal, pour ses nuances, sa pertinence, son ouverture également.

La mise en scène de Marie Moriette est bien pensée et rythmée. Le système qui permet d’alterner les deux soirées, s’il aurait pu être répétitif, ne l’est pas. Je pense néanmoins qu’il pourrait s’ouvrir davantage au public. La mise en scène gagnerait, à mon sens, à fluidifier le système, ce qui permettrait aux comédiennes et comédiens de s’épanouir pleinement, et à les laisser partir à la recherche des nuances qu’offre cette comédie dramatique riche de ses subtilités et de sa sensibilité, leur palette de jeu étant absolument à la hauteur du texte qu’ils servent.

Concernant ces deux derniers points, il ne fait aucun doute, dans mon for intérieur, ayant assisté à une première représentation, que le plus gros du travail se fera dans le rodage de la pièce, et la prise de confiance qui se créera au fil des représentations, Raclette contenant tous les éléments d’une belle réussite théâtrale.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir Raclette, car je garde, notamment, le souvenir d’une pièce qui m’a touchée au-delà de ses aspects techniques, car il en ressort une alchimie qui fonctionne.

RACLETTE est à découvrir :

Si vous voulez découvrir plus en profondeur le projet RACLETTE, voici le site internet du spectacle : https://www.raclette.11vm-serv.net/ !

J’espère que cet article vous a plu, et plus globalement, je ne peux vous cacher l’immense bonheur que je ressens de voir la culture se réanimer ! Plus que jamais, il faut la soutenir !

Si vous êtes de passage sur ce blog et que ma démarche vous plait, je vous invite à me suivre sur mes différents réseaux sociaux :

À très vite !

Mélanie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.