Arnaud Maillard marche sur la tête / A. Maillard / C. Daniault / Théâtre #57

 Mes impressions en vidéo sont sur ma chaîne YouTube —> https://youtu.be/HL8dBouIcw8 Pink with Dots Girly Makeup Youtube Thumbnail (6)

Première fois que je me rends sur la jolie péniche de « La Nouvelle Seine » pour découvrir le seul-en-scène « Arnaud Maillard marche sur la tête », écrit et interprété par ce premier, mis en scène par Clotilde Daniault, qui se joue actuellement les mercredis.

Arnaud est comédien et traverse une période creuse. Quand on lui propose de reprendre un rôle à la volée, il ne peut pas faire le difficile. 87, 100, 2500, ce sont les nombres de représentations, jours et kilomètres qui lui feront faire un tour théâtral de France.

Si pour certains, ce récit pourrait sembler être le Koh-Lanta du comédien, je peux vous assurer que ce genre d’histoires folles se produisent au moins une fois dans la vie d’un comédien. Alors soit on en pleure, soit on en rit. Arnaud Maillard a choisi la seconde option pour le plus grand bonheur du public ! J’en viens parfois à me demander si chaque projet théâtral ne serait pas l’occasion d’une comédie dramatique en elle-même …

Encore faut-il bien la raconter, et en endossant la double casquette d’auteur et de comédien, Arnaud Maillard relève le pari avec brio. Même si j’ai pu regretter quelques longueurs tout à fait ponctuelles, j’en ai conclu que ce n’était pas bien grave car je pense qu’Arnaud Maillard a des choses à nous dire, des choses importantes. Il ponctue son texte de quelques considérations plus générales sur l’importance du théâtre, et ne s’en cache pas avec un bel hommage à la culture, si chère à lui, et qui a un écho tout particulier actuellement.

Dans ce road movie piéton où il sillonne la France pour offrir du théâtre là où il se fait rare, Arnaud Maillard m’a rappelé le bonheur que c’était que de jouer « en province » … comme on dit. Le public y est tellement différent du parisien, pas les mêmes codes je dirais pour faire simple, qu’il nous rappelle pourquoi on est là malgré la galère qu’est ce métier.

La mise en scène d’Odile Daniault est minimaliste et subtile, et c’est très bien ainsi car elle permet de se concentrer sur la multitude de personnages interprété par ce comédien physique, où le corps accompagne toujours l’introduction d’un de ceux-ci, avec ses détails et mimiques qui les caractérisent. En parlant d’eux, j’ai beaucoup aimé le fait qu’aucune caricature n’était pratiquée, nous donnant à rencontrer des personnes qui pourraient faire partie de nos quotidiens, naturelles.

J’ajouterai enfin une mention spéciale à Léo Delorme pour sa création lumières, qui permet de donner du relief à cette scène nue, et à cette histoire riche en rebondissements.

Arnaud Maillard est un comédien au jeu, lui aussi, subtil, qui vous fera passer une soirée entre rires et tendresse, avec son seul-en-scène !

Alors, tenté.e.s ? Si c’est le cas, voici le lien qui vous permettra de réserver votre place à La Nouvelle Seine : https://www.billetreduc.com/263297/evt.htm

Si vous avez envie de me suivre de plus près, voici mes réseaux :

À très vite !

Un commentaire sur « Arnaud Maillard marche sur la tête / A. Maillard / C. Daniault / Théâtre #57 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.