Arlequin / F. Ghesquière / Compagnie du Singe Nu / Théâtre #40 / Belgique

C’est au Théâtre de Liège que j’ai pu assister à l’une des représentations du spectacle « Arlequin », conçu, écrit et interprété par Frédéric Ghesquière, avec la collaboration artistique de Baptiste Isaia, la collaboration à l’écriture de Loïg Kervahut, et produit par la Compagnie du Singe Nu.

Ah (soupir de soulagement), enfin chez moi !

 

Mais qui est donc Arlequin ?

 

Ce résumé est tout à fait réducteur, et je ne m’en excuse pas car ce spectacle est si riche qu’il peut s’en passer ! Néanmoins, si vous pensez qu’Arlequin est ce personnage connu pour son costume bariolé, la question est alors pleine et entière, et voilà déjà une bonne raison de vous y rendre. Mais ce n’est pas la seule, alors, parlons-en de ce seul-en-scène !

En entrant dans la Salle de l’Œil vert, Frédéric Ghesquière nous accueille, entièrement vêtu de noir. Lorsqu’il prend la parole, c’est avec un enthousiasme non-dissimulé et communicatif qu’il nous raconte son rapport au masque. Cette discipline de jeu masqué est composée de nombreux codes qui se retrouvent d’emblée dans le spectacle sans pour autant être parasitaire. Le comédien en a effectivement une telle maitrise, de par son apprentissage et la digestion de celui-ci, que le récit en est d’une fluidité sans faille.

S’il est question de naissance lorsqu’un comédien rencontre un masque, l’histoire qui nous est contée suit le même canevas, car Frédéric nous en relate ici plusieurs : son aventure avec le jeu masqué, l’origine de son spectacle, l’histoire de la Commedia dell’arte, la création d’Arlequin, …

La pièce pourrait alors être vue d’abord comme une sorte de conférence, un brin didactique, éminemment intéressante, et interprétée par un comédien passionnant. La façon qu’a Frédéric de nous emmener avec lui est exquise, car son investissement est d’une sincérité à toute épreuve. À la fois touchant et touché par son art, sa volonté de transmettre, en ne mettant jamais de côté le public, notamment, est débordante.

Si nous assistons à un acte de naissance théâtral, il n’en est pas moins également un acte politique de par les différentes prises de paroles du comédien créateur, sans jamais imposer pour autant ses opinions. Et j’avoue avoir apprécié retrouver cet aspect engagé dans une œuvre, très (trop) souvent mis de côté.

Je ne m’attarderai pas sur ce second temps où Frédéric Ghesquière endosse le masque, car je ne voudrais surtout pas vous gâcher le plaisir ! Ce que je peux tout de même en dire, c’est que Frédéric nous démontre avec un talent indéniable que le masque n’est pas un obstacle ou une cachette, mais bien au contraire, une manière d’ouvrir le champ des possibles d’un interprète et du théâtre – par le corps, la voix, et le vivant.

Que vous soyez amateur de cette discipline ou totalement étranger, je peux vous assurer que vous y trouverez votre compte. Parole de Mélo ! Vous y apprendrez des choses pour sûr, vous y rigolerez énormément, et vous nourrirez vos réflexions plus intimes.

Plus simplement, allez-y !

Le spectacle « Arlequin » se joue actuellement au Théâtre de Liège jusqu’au 21 décembre. Voici le lien pour vous permettre de réserver votre place : https://theatredeliege.be/evenement/arlequin/

Pour avoir plus d’informations sur le travail de Frédéric Ghesquière et de la Compagnie du Singe Nu, je vous renvoie vers leur site : https://compagniedusingenu.jimdofree.com/spectacles/arlequin/

Et pour terminer, si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à m’encourager. Comment ? Je ne vais pas vous citer toutes les façons possibles, mais par exemple, vous pouvez partager ce billet sur vos réseaux sociaux, ou encore, me rejoindre sur ceux-ci :

– Facebook : https://www.facebook.com/Meloditdubonheur
– Instagram : https://www.instagram.com/meloditdubonheur/

À très vite !

Un commentaire sur « Arlequin / F. Ghesquière / Compagnie du Singe Nu / Théâtre #40 / Belgique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.