Voyage dans les mémoires d’un fou / Lionel Cecilio / Allez au théâtre #17

Pour ce billet « Théâtre », je me suis rendue à l’Essaïon (Paris 4ème) pour assister au seul-en-scène « Voyage dans les mémoires d’un fou », écrit, joué et mis en scène par Lionel Cecilio.

 

Ayant sans doute perdu la raison, un homme nous livre une succession de rencontres, fantasmées ou romancées, pour s’échapper de la prison qu’est sa maladie.

 

Avec son spectacle, Lionel Cecilio nous livre, pendant 1 heure et 20 minutes, une véritable performance de par ses multiples casquettes.

On peut tout d’abord parler du texte dont il est l’auteur :

  • La cadence tenue par le comédien prend une allure folle. On ne s’attend pas à être embarqué par une telle frénésie, qui rend d’ailleurs bien compte de la folie du personnage.
  • L’écriture fait preuve d’un intéressant mélange d’humour et de cynisme. Puisque le personnage oscille entre folie et décalage, on peut considérer que celui qui naît inadapté aux yeux du monde doit sans nul doute allier ces deux traits de caractère pour continuer à y vivre.
  • La plume est belle, et est accompagnée d’un point de vue tranché sur nos vies quotidiennes et les relations qui en découlent. Elle est tantôt traditionnelle, tantôt moderne.

 

Au niveau de l’interprétation, Lionel Cecilio nous démontre tout un éventail de talents : danseur, comédien, chanteur, performeur, … Je retiens trois aspects de son jeu qui m’ont particulièrement touchée.

Tout d’abord, c’est un peu difficile à décrire mais j’ai ressenti à quel point il était important pour Lionel Cecilio d’être présent sur scène et de nous délivrer sa parole.

Ensuite, au-delà des mots, il nous livre également un autre langage qu’il exprime par sa façon d’investir le corps et son mouvement. Cela permet, lorsqu’on peut perdre le fil de l’histoire, de se rattacher à une autre façon, tout aussi importante, d’inventer le récit.

Enfin, alliant humour et savoir-faire, c’est un plaisir lorsqu’il interprète les multiples personnages dont il fait la rencontre sous nos yeux, allant d’un accent à un autre, en passant par la posture singulière de chacun d’eux.

 

En ce qui concerne la mise en scène et la scénographie, j’ai trouvé qu’elles servaient bien le propos tout en restant épurées et efficaces. J’en profite pour saluer le travail de Johanna Boyer-Dilolo qui a travaillé sur la création des lumières, car ces dernières ajoutent une ambiance et une esthétique absolument pertinentes, et tout en finesse, par rapport à l’ensemble du spectacle.

 

Le spectacle « Voyage dans les mémoires d’un fou » est varié dans ses disciplines, la plume y est belle et dense, et l’interprétation brillante. Je vous donne donc les informations pratiques pour vous permettre de vous y rendre :

Voyage dans les mémoires d'un fouQuoi ? « Voyage dans les mémoires d’un fou »

Qui ? Écrit, joué et mis en scène par Lionel Cecilio

Quand ? Les jeudis, vendredis et samedi à 21h15

Où ? Théâtre Essaïon (6, Rue Pierre au Lard – 75004 Paris)

Comment réserver ? https://www.billetreduc.com/234395/evt.htm

Pour aller plus loin : https://www.facebook.com/voyagedanslesmemoiresdunfou/

 

Et comme le dit si bien Lionel, ça peut vous paraitre anodin mais pour un créateur, c’est vital, il s’agit du bouche à oreille ! Alors, partagez cet article, rejoignez-moi sur les réseaux, c’est par ici que ça se passe : https://www.facebook.com/Meloditdubonheur/ ! À très vite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.