Building / L. Confino / T. Duchêne / A. Joux / Théâtre

J’ai eu l’occasion d’assister à la première représentation parisienne de la pièce Building, portée par la Compagnie du Chêne Roux, écrite par Léonore Confino, mise en scène par Thomas Duchêne assisté d’Anastasia Joux, au Théâtre Darius Milhaud (Paris 19e).

 

Une fois la fête du bilan annuel passée, les employés de « Consulting Conseil » reprennent leur rituel métro-boulot-dodo, mais c’était sans compter sur le sens de l’orientation défaillant du Président.

 

Qu’y a-t-il d’intéressant à mettre en exergue le quotidien d’une boite de consulting ? Rien ! Enfin, ça, c’était ce que je pensais avant de voir la pièce. Je l’avais lue il y a quelques années, et sans enlever quoi que ce soit au talent d’écriture de Léonore Confino (qui n’est plus à prouver, nous sommes d’accord), son intérêt ne m’était pas parvenu.

C’est en voyant le texte joué que je comprends enfin là où il voulait en venir : une mise en lumière de toutes les mesquineries humaines, notamment au sein de la relation hiérarchique, ainsi que la liste des objectifs qui ne peuvent être remplis qu’en écrasant l’autre.

Cette nouvelle compréhension n’aurait sans doute pas été possible sans cette direction d’acteurs, qui s’est attachée à décortiquer chaque subtilité des dialogues, si justes. Ils nous renvoient à une idée du monde corporate malheureusement fondée, à savoir pathétique, et qui dépasse le seul monde des entreprises. De ces situations ressort alors l’humour noir qui est ici indispensable.

La pièce est accompagnée tout du long par une composition musicale d’Arthur Waneukem qui est à saluer. Elle souligne et met en valeur le propos sans être redondante.

Bien que j’aurais souhaité une montée en puissance de la mise en scène qui aurait permis un emballement de cette ascension vers le chaos, notamment via une prise de vitesse et des transitions évolutives, elle n’en reste pas moins astucieuse et épurée, ce qui convient tout à fait d’une part à cette ambiance d’open-space impersonnel, et d’autre part à ce petit théâtre parisien.

L’équipe présente sur scène change et échange les rôles, pour former un tout cohérent, allant jusqu’à la pièce « chorale » grâce à des moments chorégraphiés donnant un petit goût de mélancolie bien choisi.

Pour assister à cette pièce qui traite d’un sujet plus que contemporain, voici tous les détails pratiques :

Quoi ? Building, de Léonore Confino, mise en scène par Thomas Duchêne, assisté d’Anastasia Joux.

Avec ? David Coulon, Thomas Duchêne, Morène Guilleminot, Anastasia Joux, Manuel Lambinet, et Delphine Seignon.

Quand ? Tous les jeudis à 21 heures (du 21 février au 16 mai 2019).

Où ? Au Théâtre Darius Milhaud (84, Allée Darius Milhaud – 75019 Paris).

Comment réserver ? https://www.billetreduc.com/229688/evt.htm

Pour suivre la Compagnie du Chêne Roux : https://www.facebook.com/compagnieducheneroux/

Et pour suivre le Blog www.meloditdubonheur.com : https://www.facebook.com/Meloditdubonheur

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.