Quoi de mieux pour commencer le week-end qu’un seul-en-scène à la Comédie des 3 bornes, « Mister Roze » en l’occurrence, interprété par Stéphane Hausauer, écrit et mis en scène par ce dernier ainsi qu’Élisa Boulangé.

 

Mister ROZE nous relate les péripéties par lesquelles il est passé pour trouver l’amour, le vrai, avec comme souvenir récurrent, les Origines de l’amour, une histoire que lui contait son grand-père quand il était enfant.

 

La quête de l’amour est un vaste sujet. Elle nous concerne tous mais il est bien difficile d’en faire une généralité. Mister Roze l’a évidemment bien compris. Dans ce spectacle d’une heure pile poil, il décide alors de nous partager la sienne, de son adolescence à aujourd’hui, tout en la ponctuant de quelques réflexions presque philosophiques qu’il aborde avec un style bien à lui, décalé et pertinent, et dont vous pourrez voir quelques exemples sur sa chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCdk0sgJ1r7Dj0e0hNkc3kqQ/videos

Mais « l’amour, le vrai », ce n’est peut-être pas celui auquel on s’attend en assistant à ce spectacle. La plus belle rencontre de Stéphane Hausauer semble finalement être la scène. Il y est à l’aise, excentrique et émouvant, nous donnant à voir et à entendre un subtil mélange d’autodérision et de fantaisie.

Lorsqu’il nous conte ses histoires d’amour, il y a un petit goût d’autofiction, et comme il le dit lui-même, ça ne s’invente pas ! Sous couvert de la vanne, tantôt subtile, tantôt facile, on découvre un personnage tendre très bien maitrisé. C’est d’ailleurs quand il nous livre des petits bouts de son intimité qu’on a le plus envie de s’y attacher.

J’ai également bien apprécié les passages où il se perdait dans la peau d’autres personnages, car ce sont des moments qui donnaient à voir une autre palette de son jeu, plus fine et tout en drôlerie.

Le spectacle revêt la couleur de son nom, mais ne vous y méprenez pas, c’est tant mieux, car les instants à l’eau de roze sont les plus sincères et les plus touchants !

Je tiens à souligner l’efficacité de la création « lumières » qui, si elle peut paraitre brutale de prime abord, sert tout à fait le spectacle. La régie est tirée au cordeau grâce à ses transitions sans fioriture, propres et nettes, et elle a la qualité d’entrainer le spectateur dans la cadence soutenue du récit, au cas où il pourrait s’y perdre.

Mister Roze est un personnage haut en couleur, qui prend le risque d’interpeller son public en osant (presque) tout, et qui vous fera passer un chouette début de soirée.

Tenté(e)s ? Voici les informations pratiques :

 

Et comme toujours, pour me suivre sur Facebook, c’est par ici que ça se passe : https://www.facebook.com/Meloditdubonheur/

Publicités