BIEN FICELÉ (Resto’ à Paris XI)

Samedi soir, direction le 11ème arrondissement de Paris pour un repas à 7 : Bien ficelé, nouvelle adresse du Boulevard Voltaire, mais second emplacement à Paris (vous retrouverez Bien élevé dans le 9ème arrondissement) ! Ayant habité plus de 5 ans dans le quartier Saint-Ambroise, le lieu s’inscrit parfaitement dans le paysage : épuré mais de qualité !

Sur le site internet du restaurant (http://www.bienficele.fr/), vous pouvez découvrir la philosophie de Bien ficelé :

« Faire découvrir l’expérience d’une rôtisserie et d’un grill à la française, en vivant des moments de partage et de convivialité, autour de produits de qualité provenant de circuits courts, et Bien élevé. »

Alors ? Et bien tout est vrai. Je suis mille fois d’accord avec cette auto-description. Je vous explique tout ça en détaillant la soirée. C’est parti !

Au menu

Il y a de la variété, et surtout, il y en a pour tous les palais. Et c’est vraiment chouette. Pour les suggestions, les pièces sont à partager (la mention et le nombre de personnes indiqués sont quasi toujours à titre indicatif) et barrées au fur et à mesure de la disponibilité. Il m’a semblé que ça partait plutôt vite, donc, si vous pensez que vos papilles vous porteront vers l’ardoise, je vous conseille de ne pas arriver trop tard pour garder cette qualité qu’est le choix.

Les entrées

IMG_7094

J’ai commencé mon repas par les croquettes de cochon fermier au comté et sauce barbecue. J’ai fait ce choix car, sur le papier, il m’a rappelé un plat bien de chez moi (pour ceux qui l’ignoraient, je suis belge et liégeoise de surcroît) : les croquettes au fromage. Et en effet, il n’y a pas que sur le papier : la panure est bien dorée et croustillante, le comté ainsi que la sauce BBQ permettent d’éviter que le plat soit sec. Nous sommes sur un excellent début !

Mais qui dit repas à 7, dit aller picorer dans l’assiette des autres !

J’ai pu goûter :

–        Le tataki de bœuf Angus fumé : La carte indique la mention « à partager », mais pour une personne, j’avais l’impression que c’était très bien aussi. Alors, quand ça s’appelle « tataki », je suis hyper méfiante parce que j’ai l’impression que c’est devenu plus un mot à la mode qu’une technique de préparation. Ici, c’est utilisé à bon escient, et j’ai trouvé ça bien savoureux.

–        Couteaux, beurre persillé : Pure curiosité de ma part car au niveau de la texture, ce n’est pas un fruit de mer qui me plait. Néanmoins, mon morceau de pain a fait trempette dans le beurre persillé qui était excellent !

Les plats

IMG_7098J’ai trouvé un binôme avec qui partager une pièce de bœuf, et nous étions en plus d’accord sur la cuisson : à point ! Je sais, ça peut en offusquer plus d’un, mais la viande et moi, c’est une histoire très compliquée. Il y a peu, je la mangeais bien cuite, donc, il y a du progrès … Revenons-en à notre cuisson, ce choix était judicieux car, la pièce étant cuite entière, je l’aurais qualifiée de saignante au cœur. À noter que j’ai toujours une préférence pour les chefs qui servent la viande juste avant que ce soit à point, parce qu’il sera toujours plus simple de la ressaisir que le contraire.snapseed-2

Il faut savoir que je ne cuisine jamais de viande rouge car je rate la cuisson une fois sur deux, donc quand je sais que je suis dans un endroit qui revendique des produits de qualité, je fonce. Et je n’ai vraiment pas été déçue. La viande avait du goût, elle était fondante, bien servie, et assaisonnée au poil. La sauce béarnaise qui l’accompagnait était bien relevée.

IMG_7097Pour l’accompagnement, comment ne pas choisir les frites à la graisse de bœuf évidemment ? C’est trop rare pour ne pas le souligner, les frites étaient vraiment bonnes – croustillantes, pas grasses, dorées comme il se doit, et de bonne taille – mais un peu trop salées à mon goût. Alors en plus (légende urbaine ou pas, vous me direz en commentaire si vous avez l’info’), j’ai toujours entendu dire que le sel mis trop rapidement après la cuisson les ramollissait. Bref, je ne vais pas faire un cours sur les frites belges (bien que je sois une spécialiste de leur dégustation ;)), mais jusqu’à maintenant, elles sont inégalables, donc je ne leur en tiens pas rigueur !

J’ai été faire un petit tour du côté de l’agneau : très tendre, goûteux. Accompagné de purée, l’assemblage des deux était nickel, un vrai plat réconfortant.

Les desserts

IMG_7100

En tant que bonne gourmande, je n’ai pas résisté à l’étape du dessert et j’ai choisi la ganache chocolat, crumble chocolat blanc, caramel beurre salé. Au niveau de la quantité, après un repas copieux comme celui-ci, c’est tout à fait parfait. Personnellement, j’ai trouvé que la ganache se suffisait à elle seule parce qu’elle était vraiment délicieuse, bien que le mariage des trois saveurs en faisait une jolie gourmandise pour terminer en beauté !

 

IMG_7101

J’ai gouté le millefeuille praliné géant à partager, poire pochée. C’est le seul plat qui doit assurément être réparti entre les convives. J’étais mitigée par l’adaptation de ce classique, qui était un peu trop sucré pour moi, mais c’est un dessert gourmand avec une note de fraicheur apportée par la poire.

Ambiance générale

L’endroit est chaleureux et sobre. Le lieu se remplit vite et est très animé. J’ai bien aimé le cadre.

La carte invite effectivement à la convivialité et au partage car les plats à partager sont servis au milieu de la table, et ça permet de faire sa petite popote entre nous.

L’équipe est sympathique et patiente. En fin de repas, nous avons eu l’occasion de discuter un peu avec le gérant (je pense) de l’endroit qui prend soin de sa clientèle sans en faire trop. Pour le noter, je voulais un verre de rouge en guise de pousse-café, mais mes connaissances ne se sont toujours pas étendues depuis la dernière fois (Go check mon article sur Ober Mamma), et il a été à l’écoute et de très bon conseil.

Au final, nous avons divisé la note par 7, et ça nous a donné un montant (boissons comprises) de 70 euros par personne. On était en mode « bons vivants », c’est clair.

Je serais ravie de retourner manger chez Bien ficelé lorsqu’une grosse envie de viande rouge se fera sentir, bien convaincue que je n’y serai pas déçue ! Donc, Carnivores, foncez découvrir leur carte, vous ne serez pas déçus !

NB : Si le contenu de mes articles vous plait, n’hésitez pas à vous abonner à ma page Facebook @Méloditdubonheur ! Plus on est nombreux, plus je suis heureuse ! Et voici le leur : @BienFicelé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.