Covoiturage : mon expérience !

J’utilise la plateforme Blablacar depuis mars 2010, ça fait donc un bail ! À mon actif, si l’on parle chiffres, j’ai à ce jour publié 51 trajets en tant que conductrice, j’ai été passagère une bonne vingtaine de fois, j’ai dû rencontrer à la louche plus de 200 personnes, mes trajets varient entre 100 et 1.300 km, j’ai une note globale de 4,8/5 et une note de 3/3 pour ma conduite
(je me la pète un peu, mais ce sont des notes qui donnent un bon indicateur aux personnes voulant réserver un trajet). Je pense pouvoir me targuer d’une expérience assez large et, du coup, vous en faire part.

J’ai connu cette époque où l’échange de la contrepartie financière se faisait encore de la main à la main et où il n’était pas vraiment possible d’avoir un minimum de renseignements sur les passagers embarqués. Mais, ayant assisté à l’évolution de ce moyen de voyager, je peux vous dire que tout cela a bien changé, et ce n’est pas pour un mal finalement !

Je comprends tout à fait les gens qui n’ont pas envie de s’embêter à embarquer des inconnus dans leur voiture et aussi ceux qui auraient une certaine réticence, alors je vais vous lister les raisons pour lesquelles je recommande ce moyen de locomotion :

  • L’esprit du covoiturage :

Quand j’ai commencé à faire du covoiturage, il y avait un esprit général à tous les voyageurs : celui de mettre en commun les moyens de chacun. Majoritairement, je dirais que ça a, heureusement, été conservé. Dans quelques cas mineurs non, car il y a, d’une part, des conducteurs qui en font un espèce de métier en faisant des trajets quotidiens sur des destinations stratégiques, en gonflant les prix de façon excessive et en blindant leur voiture (vous les repérerez assez facilement en principe, ne serait-ce qu’en comparant les prix sur des trajets similaires), et d’autre part, il y a des passagers qui pensent que vous êtes un taxi avec des prix défiants toute concurrence.

Dans ce dernier cas, je me rappelle d’un trajet Paris-Liège où j’étais conductrice avec 3 passagers. À peine installés et sans échanger un seul mot, tout le monde a ouvert son ordinateur portable, branché ses écouteurs, et cela pendant 3h30 … Ces trajets-là, je préfèrerais ne jamais les avoir effectués … Je ne dis pas qu’il faut parler non-stop pendant toute la durée du trajet, pas du tout, mais un petit ¼ d’heure de courtoisie ne dérange néanmoins pas !

  • L’aspect financier :

On ne va pas se mentir : en tant que conductrice, j’amortis le coût de mon trajet – en tant que passagère, je voyage à moindre frais. Quand l’on propose un trajet sur la plateforme, Blablacar nous propose le juste prix, mais libre au conducteur de le modifier. Pour ma part, j’estime que rien ne justifierait une hausse du prix – donc je laisse toujours celui proposé par le site. Le but n’est pas de s’enrichir, mais bien de rester dans un esprit de mise en commun des moyens.

  • Souvent, le temps passe plus vite :

C’est vraiment la raison primordiale pour laquelle je propose tous mes trajets en tant que conductrice. J’aime bien conduire, mais 3 heures sur une autoroute en ligne droite, je m’ennuie rapidement. Il m’est arrivé de passer des trajets entiers à converser avec les passagers de sujets et d’autres, et d’autres fois, les discussions étaient plus éparses, mais il reste néanmoins que j’ai la responsabilité de plusieurs personnes, ce qui augmente ma vigilance inconsciemment. Je n’ai aucun problème avec les gens qui s’endorment, au contraire, c’est qu’ils se sentent en confiance, et je me verrais mal leur jeter la pierre car je suis la première à être bercée par la voiture en tant que passagère.

  • L’application et le site sont faciles d’utilisation :

Proposer un trajet est d’une simplicité sans nom, autant que d’en réserver un. À la fin du trajet, le virement s’effectue automatiquement sur votre compte dans les 2-3 jours qui suivent. Vous avez également l’opportunité de laisser un avis sur les gens qui ont partagé le trajet avec vous, et inversement. Je laisse toujours des avis quand ils sont positifs, et je mets toujours la note maximale – « parfait » – car je ne vois pas bien la frontière entre « parfait » et « très bien ». Je n’ai pas encore passé le cap de mettre une note négative à quelqu’un donc juste, je ne laisse pas d’avis dans ces cas-là.

  • C’est écolo : Pas besoin d’expliquer ce point.

Bon, vous l’aurez compris, j’encourage tout le monde à publier ses trajets. C’est vraiment fait pour arranger tout un chacun. Et pour les gens qui auraient des craintes, je vais un peu vous expliquer comment j’organise mes voyages, tout en précisant que je ne vais jamais choisir mes paramètres de RDV par rapport à une potentielle rentabilité, ce sera toujours comme ça m’arrange :

–        Mieux vaut publier ses trajets au plus tôt avant son départ, mais même en dernière minute, ça se tente.

–        J’essaye toujours de trouver un point de RDV et de dépose pratique (à proximité des transports en commun par exemple) et du coup, je n’accepte pas les détours au départ.

–        Je ne propose des étapes que sur des (très) longs trajets.

–        Je précise la taille des bagages souhaitée et d’autres choses utiles afin d’être la plus complète, et recevoir le moins de questions possibles. J’essaye de répondre à tout le monde mais il est vrai qu’il y a des demandes un peu farfelues.

J’ai d’ailleurs eu ma perle cet été : je propose un trajet le lundi 20 août pour une distance de 1.300 km. Le jeudi 16 août, on m’envoie ce message : « Slt, je suis à … je veux aller à … demain c’est possible ? ». J’ai donc répondu : « Salut. Non, je pars lundi … ». J’ai, bien sûr, directement pensé à une erreur de ma part sur l’annonce, mais pas du tout, il y a décidément des gens qui tentent tout et n’importe quoi …

D’ailleurs, je fais en sorte de voyager avec des gens pas compliqués parce qu’en général, ça n’augure rien de bon.

–        Je n’autorise pas l’acceptation automatique des passagers. Je veux pouvoir sélectionner les profils pour des raisons de sécurité. Voyager avec des inconnus, ok, mais pas à tout prix ! Voici mes critères :

o   Un profil plutôt complet : téléphone, pièce d’identité et email vérifiés ;

o   Au moins un avis positif reçu.

J’estime que ce n’est pas drastique, que mon but n’est pas de remplir ma voiture à tout prix, et que je dois me protéger, étant une fille, du moindre risque. Je vous assure que 99% du temps, tout se passe bien. Sur presque dix ans de covoiturage, j’ai eu un problème avec un homme, et finalement, cela n’était pas dû au covoiturage, mais juste à la bêtise d’une personne : j’avais un seul passager masculin et le trajet s’est passé correctement – un peu trop de compliments sur mon physique mais correctement quand même. Le problème est survenu après. Cet homme a continué à me contacter sur mon GSM pendant deux mois après le voyage avec insistance malgré mes refus multiples – invitations au restaurant, invitations à prendre un café, appels, poèmes, …

Bon, sur presque 80 trajets effectués, c’est un cas unique, et il s’agit ici juste d’un pauvre type qui a confondu Blablacar avec un site de rencontres. Et c’est bien le seul que j’ai vu faire cette confusion. J’ai le souvenir de deux trajets effectués avec un seul passager masculin qui ont été très agréables, énormément de discussions, même quasi de confessions, beaucoup de points communs, même humour, … et ce n’est pas pour autant que nous avons gardé contact, parce que ce n’est pas le but et que tout le monde sait que le temps passe plus vite ainsi.

(À noter : Il y a une option possible, celle de voyager entre femmes. Ne l’ayant jamais utilisée, je ne peux pas vous en dire plus à part qu’elle existe.)

–        La veille du voyage, j’écris un message à tous mes passagers, en reconfirmant l’horaire et le lieu de départ.

–        Et le jour J, zou, c’est parti !

Voilà, n’y allons pas par quatre chemins, je recommande le covoiturage. Je n’y trouve que des avantages. N’hésitez pas à me poser des questions si vous avez encore des doutes, ou s’il y a des sujets que j’aurais omis. À l’occasion, si de nouvelles perles se présentent, je n’hésiterai pas à vous les partager sur ma page Facebook : http://www.facebook.com/Meloditdubonheur

Publicités

3 réflexions sur “Covoiturage : mon expérience !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.